Accueil Plan du site Contact Mentions légales

MIKHAIL LARIONOV

La voie vers l'abstraction

Biographie de
Mikhaïl Larionov
1902 - 1905

Suite : 1906 - 1910 »

1902-1906
Cette période de Mikhaïl Larionov est présentée par les rares historiens d’art qui, à l’époque, se sont intéressé à son œuvre, comme le moment de maturation du meilleur peintre impressionniste russe de l’époque (Kazimir Malewicz reste inconnu jusqu’en 1906. En 1908, Larionov sera un des premiers à s’intéresser à sa peinture et il en résultera une très grande amitié).

La production impressionniste de Larionov lui vaut des succès : ses pastels sont achetés par de grands collectionneurs moscovites tels I. I. Troïanovski, voir même Ivan Morozov (célèbre pour sa collection de peinture française, au même titre que celle de Sergueï Chtchoukine).

1903

Larionov et Gontcharova vivent ensemble et ne se quitteront plus. Ils se marieront seulement à Paris, en 1956, quelques années avant la mort de Gontcharova. Pour se présenter à leurs parents respectifs, tous deux effectuent un voyage à Tiraspol et en Crimée.

 

1905-1906
Sous l’influence de Larionov, Gontcharova abandonne la sculpture pour se consacrer à la peinture. À l’école Stroganov, Mikhaïl Larionov est un perturbateur, ce qui lui vaut nombre de difficultés avec le conseil de discipline de l’École (qu’il quittera en 1910). Taxé de paresseux, lors d’une exposition d’œuvres réalisées par les étudiants il apporte subitement une centaine de tableaux. Il refuse d’obtempérer à l’injonction d’en retirer la plus grande partie et se retrouve, en conséquence, suspendu de l’École. Face au refus de Larionov de ne plus se présenter à l’École, les professeurs ne trouvent pas d’autre solution que de lui acheter un billet de train pour Tiraspol où ils l’expédient. Quelques mois plus tard, il lui est permis de réintégrer l’École.

 

Mikhaïl Larionov, portrait de Natalia Goncharova

Mikhaïl Larionov,
portrait de Nathalie Gontcharova

Haut de page