Accueil Plan du site Contact Mentions légales

MIKHAIL LARIONOV

La voie vers l'abstraction

Biographie de
Mikhaïl Larionov
1910

Suite : 1911 »
Mikhail Larionov - Femme sur fond d'arbres

Mikhail Larionov,
Femme sur fond d'arbres

1910
Le deuxième Salon de Vladimir Izdebski se tient à Odessa avec d’importantes participations : cinquante-trois « Compositions », « Improvisations » et autres œuvres de Vassily Kandinsky constituent ce que l’on peut considérer comme la première exposition personnelle de ce peintre en Russie, vingt-quatre toiles de Gontcharova, vingt-cinq de Larionov.

Autres participations : Vladimir Tatlin (que Larionov considère alors comme l’un de ses élèves), les frères David et Vladimir Bourliouk, Alexandra Exter, Alexi von Jawlenski, Gabrielle Münter, Marianne von Verefkine, Ilya Machkov, Aristarkh Lentoulov et autres.

Au même moment se tient à Moscou la première grande exposition de peinture moderne russe organisée par Larionov : le salon du « Valet de Carreau » ouvre ses portes en décembre. On y voit des peintures de Kandinsky, Natalia Gontcharova, Alexandra Exter, David Bourliouk, mais aussi, et ceci pour la première fois dans un tel contexte, des œuvres de Malewicz et Morgounov qui seront bientôt futuristes. Le groupe des cézanniens russes, qui restera par la suite le noyau « traditionaliste » du « Valet de Carreau », comprend Ilya Machkov, Aristarkh Lentoulov, Alexandre Kouprine, Piotr Kontchalovski…

Au début de l’été 1910, Larionov est invité par David Bourliouk à Tchernianka (Ukraine) en même temps que le poète Vélimir Khlebnikov où, par le tissu des amitiés personnelles, il participe à la formation de la première cellule créatrice du futurisme russe. Ce groupe naît des relations amicales et artistiques qui se sont tissées entre certains élèves de l’École d’art de Moscou (Stroganov) : le poète « transrationnel » Alexeï Kroutchenykh, Vladimir Maïakovski, y sont étudiants respectivement en classes de dessins et de peinture ; le futur théoricien du formalisme russe, l’écrivain Victor Chklovski, fréquente les classes de sculpture. Le 25 septembre, Larionov termine l’École avec le titre de peintre de « deuxième classe ». Il effectue un service militaire étalé sur trois périodes : de dix mois d’abord (hiver 1910 - été 1911) ensuite au printemps 1912 et au printemps 1913 (ces dates sont certaines et permettent à l’historien de déterminer avec précision la datation de certaines séries de toiles de cette époque, bien que Larionov ait déclaré par la suite avoir réalisé certaines d’entre elles deux ans auparavant. Il s’ensuivit une série de confusions historiques qui ont perduré longtemps).

À partir de cette année, Larionov participe régulièrement au Salon de l’« Union de la Jeunesse » de Saint-Pétersbourg.

 

Catalogue du salon « Le Valet de Carreau »

Catalogue du salon
« Le Valet de Carreau »

Haut de page